Bureaux internationaux de Cold Jet | monColdJet Connexion
Aide:    Affichage sous: Français | Aller à:

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions

Les questions les plus fréquemment posées sur la glace carbonique, la production de glace carbonique et la projection de glace carbonique.

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question sur notre site Web, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse [email protected] ou appelez le 1-800-337-9423.

  • Q : Qu’est-ce que la glace carbonique ?
  • R : La glace carbonique est la forme solide du dioxyde de carbone (CO2). Le CO2 est un gaz incolore, sans goût et sans odeur qu’on trouve à l’état naturel dans notre atmosphère.
  • Q : Qu’est-ce que la projection de glace carbonique ?
  • R : La projection de glace carbonique ressemble à la projection de sable, de billes de plastique ou de bicarbonate de soude, où un support est accéléré dans un flux d’air comprimé (ou d’un autre gaz inerte) pour impacter et nettoyer une surface.
  • Q : Comment puis-je stocker la glace carbonique ?
  • R : La glace carbonique doit être stockée dans un conteneur isolé. Plus l’isolation est épaisse, plus la glace carbonique s’évapore lentement. Selon le climat et l’épaisseur de votre conteneur, la sublimation de la glace carbonique est de 2 % à 10 % par jour.
  • Q : Pourquoi devrais-je utiliser la glace carbonique plutôt qu’un support de projection traditionnel ?
  • R : La plupart des autres supports de projection produisent des déchets secondaires. La glace carbonique se sublime (s’évapore) au contact de la surface. Ce qui reste est le polluant que vous retirez du matériau de base. Ainsi, comme la glace s’évapore à l’impact, le processus peut être utilisé pour nettoyer des cavités complexes, où les grains abrasifs traditionnels restent piégés.
  • Q : Comment le processus fonctionne-t-il ?
  • R : Contrairement aux autres supports de projection, la glace carbonique a une température de -109°F (-78,3°C). La différence de température entre les particules de glace et la surface à traiter est telle qu’un choc thermique se produit pendant le processus de projection de glace, venant briser le lien entre les deux matériaux différents.
  • Q : Que se passe-t-il pour le polluant ?
  • R :  : Les polluants peuvent être secs, humides, durs ou mous. Les polluants secs seront fragmentés en petits copeaux pouvant être balayés ou aspirés. Si les particules sont suffisamment grandes, elles ne restent pas dans l’atmosphère. Si le polluant est humide, comme la graisse ou l’huile, le flux Cold Jet le déplace ou le pousse, comme un jet d’eau sous pression le ferait, mais la surface sur laquelle il se trouvait reste sèche et propre. Pour éviter la redéposition, l’opérateur doit travailler méthodiquement, du haut vers le bas.
  • Q : Est-ce que les polluants ou les pellets de glace ricochent ?
  • R : À l’impact, les pellets de glace carbonique se subliment et passent à l’état gazeux et donc, les particules de glace carbonique ne ricochent pas. Les polluants retirés sont en général repoussés par le flux de projection et ne reviennent pas directement vers le pistolet de projection ; toutefois, il convient de porter des lunettes de sécurité pendant le fonctionnement de la machine.
  • Q : Est-ce que la projection de glace carbonique endommage le matériau traité ?
  • R :  : Le processus de projection de glace carbonique Cold Jet n’abîme pas les matériaux traités. La taille des pellets de glace et leur vitesse peuvent être optimisées pour supprimer le polluant tout en étant non abrasives pour les matériaux. Le processus Cold Jet permet de nettoyer des outils chromés ou nickelés, de l’aluminium tendre ou des alliages de laiton, l’isolation de câblages et même des circuits imprimés sans les endommager.
  • Q : Peut-on utiliser la projection de glace carbonique Cold Jet® pour nettoyer des outils à chaud sur la ligne de production ?
  • R : Oui. En fait, le nettoyage est plus rapide lorsque les matériaux sont chauds.
  • Q : Est-ce que la projection de glace carbonique refroidit les matériaux ?
  • R : Oui, mais pas énormément. Le degré de refroidissement dépend du matériau traité, du temps de maintien du flux de glace carbonique et de l’utilisation de glace carbonique. Par exemple, un moule de caoutchouc de 76,2 cm (30 pouces) sur 76,2 cm (30 pouces) peut atteindre une température initiale 162,8 °C (325 °F). Une fois qu’il a été nettoyé (pendant environ 12 minutes), sa température est d’environ 148,9 °C (300 °F).
  • Q : Est-ce que la baisse de température peut endommager le moule chaud ?
  • R : En règle générale, non. Le changement de température de la surface nettoyée est faible et les efforts de tension correspondants se situent en dessous du point atteint par les moules pendant un traitement thermique normal.
  • Q : Le processus crée-t-il de la condensation ?
  • R :  : La condensation se produit lorsque la température du matériau traité tombe en dessous du point de rosée (condensation). Ce dernier varie en fonction du climat et du temps. Lorsqu’on nettoie des matériaux chauds, la condensation se forme rarement, car la température de la surface reste au-dessus du point de rosée. Si elle se forme, vous pouvez la contrôler en utilisant des chauffages, des lampes chauffantes ou des appareils de soufflage.
  • Q : De quel appareil aurai-je besoin pour mon application de nettoyage ?
  • R : Le système de projection de glace carbonique est livré complet, avec les tuyaux de tir et d’air comprimé, l’applicateur et les buses convenant le mieux à votre cas, ainsi qu’un CD de formation pour référence et formation du personnel. Les seuls autres éléments dont vous avez besoin pour faire fonctionner votre système Cold Jet sont un réseau d’air comprimé, une alimentation électrique, une prise de courant murale et des pellets ou un bloc de glace (selon le système).
  • Q : De quelle quantité d’air aurai-je besoin ?
  • R : Un système de projection de glace carbonique Cold Jet classique fonctionne à 5,5 bars (80 psi) à 4,25 m3/minute (150 scfm), cependant, vos besoins dépendent de votre application. Il existe des buses basse pression, qui ne nécessitent que 1,42 m3/min (50 scfm) à 5,5 bars (80 psi).
  • Q : Où puis-je trouver des pellets, des sticks ou des blocs de glace carbonique ?
  • R : Les pellets, les pépites et les blocs de glace sont disponibles partout dans le monde. Aux États-Unis, appelez le +1-800-SEND-ICE (+1-800-736-3423) ou le +1-513-831-3211 et en Europe, appelez le +32 (0)2 467 4101 pour connaître le site le plus proche de chez vous.
  • Q : Dans quelle mesure les machines de nettoyage cryogénique sont-elles déplaçables ?
  • R : Une personne peut facilement faire rouler n’importe laquelle de nos machines sans équipement spécial.
  • Q : Est-il sain d’utiliser la projection de glace carbonique à l’extérieur ?
  • R : Oui. Vous pouvez utiliser la glace carbonique CO2 dans des applications extérieures. En fait, de nombreuses associations ont donné à Cold Jet® leur approbation pour l’utilisation de la glace carbonique dans des applications de projection extérieures, notamment la California Environmental Protection Agency.
  • Q : Quelle quantité de glace carbonique vais-je utiliser ?
  • R : La quantité de glace nécessaire à un nettoyage efficace peut varier énormément, en fonction du système de nettoyage et de l’application. La consommation moyenne de glace d’un matériel Cold Jet est d’environ de 1,1 kg (2 1/2 lb) par minute.
  • Q : Aurai-je besoin d’un refroidisseur intermédiaire ?
  • R : Ce type d’équipement peut être utile si vous êtes prestataire de nettoyage ou de restauration utilise un compresseur diesel portable comme source d’air comprimé. Un refroidisseur garantit que l’appareil de nettoyage cryogénique ne projette pas d’humidité provenant du compresseur diesel utilisé. Cela dépend principalement du degré d’humidité.

    Votre commercial pourra évaluer vos besoins et vous conseiller la configuration de système appropriée pour garantir l’optimisation de votre productivité, avec de la glace carbonique exempte d’humidité provenant de votre système de nettoyage cryogénique.

  • Q : Le système nécessite-t-il une maintenance importante ?
  • R : Très peu. Les systèmes de projection de glace carbonique Cold Jet sont conçus pour fournir des années d’utilisation avec un minimum de maintenance. Chaque système est livré avec un manuel de l’opérateur qui souligne les opérations de maintenance de routine conseillées – un contrôle périodique des filtres et l’examen des tuyaux pour détecter d’éventuelles cassures, par exemple.
  • Q : Peut-on opérer dans une zone confinée ?
  • R : Oui, avec une ventilation appropriée. Comme le CO2 est de 40 % plus lourd que l’air, il est conseillé d’installer des aérations au niveau du sol ou près du sol lorsque vous opérez dans une zone confinée. Dans un environnement ouvert, la ventilation existante est suffisante pour éviter une accumulation indésirable de CO2. Bien que le CO2 ne soit pas toxique, il chasse l’oxygène de l’air.
  • Q : Quels sont les principaux problèmes de sécurité lors de la projection de glace carbonique ?
  • R : Il convient de protéger les employés des pièces en mouvement. Le matériel Cold Jet est conçu pour que les opérateurs n’aient pas accès aux pièces en mouvement si le système n’est pas fermé. Autre problème : la température de la glace carbonique. À –78,3 °C (-109 °F), nous conseillons de porter des gants lors du contact avec la glace carbonique. Des protections pour les yeux et les oreilles doivent être portées à chaque utilisation.
  • Q : Le système est-il bruyant ?
  • R : Le bruit est fonction du volume et de la vitesse de l’air. À l’intérieur de la buse, l’air stationnaire est cisaillé par l’air qui se déplace à grande vitesse, ce qui cause des turbulences générant du bruit. Avec une protection d’oreilles appropriée, un opérateur peut faire fonctionner le système toute la journée en toute sécurité.
  • Q : Quelle est la différence entre un système à tuyau unique et un système à tuyau double ?
  • R : Dans un système à tuyau double, la glace carbonique passe par un tuyau et l’air comprimé dans un autre. Les deux ne se mélangent qu’une fois qu’ils sortent de la buse. Les systèmes de projection à tuyau unique mélangent l’air comprimé et la glace carbonique au moment où ils quittent la machine. Les systèmes à tuyau unique conviennent mieux, si vous souhaitez obtenir un nettoyage plus agressif.
  • Q : Comment savoir si je dois utiliser un système de projection de pellets ou de particules de bloc ?
  • R : Les particules de blocs sont plus petites, ce qui présent un avantage lorsqu’on retire la plupart des peintures ou qu’on nettoie des équipements à la géométrie complexe ou des ouvertures de petite taille comme les micro-ventilations ou les écrans. Les pellets conviennent mieux lorsqu’il s’agit de retirer des polluants épais, car la masse la plus grande de chaque pellet peut pénétrer le polluant et créer l’onde de choc nécessaire à la séparation du support.